•  

    13e jour de marche : 21km, 273m de dénivelé positif, environ 5 heures de marche.

    Aujourd'hui c'est une étape facile, courte et plate. Un seul petit bémol : la météo. Nous nous sommes bien fait mouiller mais ce n'est rien à côté du déluge qui est tombé après notre arrivée à l'étape. Nous avons bien fait de partir tôt !

    Nous avions le choix, comme itinéraire de suivre le tracé historique qui suit la route sur une piste sécurisée aménagée pour les marcheurs (voir photo) ou choisir l'alternative un peu plus longue mais plus agréable, ce que nous avons fait quand c'était possible.

     

    Samedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los Condes

    Le paysage est toujours majoritairement agricole : champs de blé, de seigle et autres céréales. Cette région étant considérée comme le grenier de l'Espagne. Sur les clochers, nous retrouvons nos amies les cigognes.

     

     Samedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los Condes

     

    Nous arrivons à Carrion de los Condes assez tôt, ce qui va nous permettre de visiter son patrimoine historique et architectural particulièrement riche. Au XIIe siècle, cette ville comptait douze paroisses et autant d'hôpitaux. Un petit aperçu des églises visitées ainsi que du Monastère San Zoilo, partiellement transformé en hôtel de luxe.

    Samedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los CondesSamedi 28 mai 2016 : Fromista - Carrion de los Condes

    Dans l'église San Andres, l'organiste répétait pour la Fête-Dieu sur un orgue particulièrement original!

    Toute la ville était en effervescence pour préparer cette grande fête avec des bannières aux fenêtres et des décors floraux sur le sol de la Plaza Mayor. Malheureusement nous n'avons pas pu faire de photos car ils étaient recouverts de plastique pour les protéger de la pluie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    12e jour de marche : 26km, 480m de dénivelé positif, environ 7h de marche

    Ce matin le temps est brumeux et nous devons attendre 8 heures pour le petit-déjeuner, ce qui ne nous arrange pas car nous avons une grande étape et craignons de souffrir de la chaleur. Finalement le ciel sera changeant entre nuages et soleil donnant un éclairage sans cesse différent sur la végétation de ce grand plateau. La petite ville de Castrojeriz compte de nombreux vestiges romains et au début de l'étape, le Chemin passe sur les arches de l'ancien pont romain. Nous entamons ensuite une montée raide puis une descente à 18% (un peu limite pour certains cyclistes), afin d' atteindre la Meseta de Mosterales. On voit bien sur les photos le Chemin qui se déroule comme un ruban jusqu'à l'horizon.

    Vendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - Fromista

     

    Nous passons devant l'ancien hôpital pour pèlerins San Nicolas, restauré et servant désormais de refuge pour les marcheurs.

    Vendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - Fromista

    Nous traversons le superbe pont roman sur le Rio Pisuerga et entrons dans le premier village de l'étape Itero de la Vega après plus de 11 km de marche.

    Vendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - Fromista

     

    Nous continuons le Chemin vers un autre village Boadilla del Camino où nous retrouvons nos amies les cigognes, très pieuses et qui établissent jusqu'à 4 nids sur une église. Sur la Plaza Mayor, se trouve un piloris sculpté du XVe siècle orné de coquilles.

    Vendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - Fromista

     

    L'étape se poursuit tranquillement, à l'ombre des peupliers, en longeant le canal de Castille qui sert à l'irrigation des cultures. De magnifiques iris d'eau donnent une petite touche de couleur. Nous arrivons aux écluses de Fromista et à la petite ville du même nom

    Vendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - Fromista

    Vendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - Fromista

     Fromista a été fondé à l'époque romaine et tient son nom du latin fromentum, le blé. L'Eglise San Martin est une merveille de l'art roman dont la richesse se mesure à travers la diversité des chapiteaux historiés.

    Vendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - FromistaVendredi 27 mai 2016 : Castrojeriz - Fromista


    votre commentaire
  • 11e jour de marche : 22km, 420m dénivelé positif, environ 4h30 de marche.

    Depuis hier nous abordons la traversée de la Meseta qui durera pendant 200km. C'est un plateau semi-désertique, élevé en altitude, glacial en hiver, torride de mai à octobre. La beauté austère de cette région transcende le Chemin et lui confère sa vraie dimension, bien différente de la simple randonnée (extrait du guide du Camino Francés de Jean-Yves Grégoire).

    Des champs de céréales à perte de vue, des fleurs multicolores le long du chemin qui serpente et le chant des oiseaux pour compagnie, voilà un petit résumé de la journée. Nous traversons un seul village, Hontanas, et découvrons les vestiges de l'Hôpital pour pèlerins San Anton. Encore quelques kilomètres et nous arrivons à Castrojeriz. C'est un village-rue qui s'est développé le long du Camino de Santiago au Moyen Age. Il comptait alors neuf églises et sept hôpitaux. Aujourd'hui subsistent beaucoup de vieilles maisons. Nous nous installons à notre hôtel qui possède un joli patio (dernière photo)

    Jeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - Castrojeriz

    Jeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - Castrojeriz

    Jeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - CastrojerizJeudi 26 mai 2016 : Hornillos del Camino - Castrojeriz


    1 commentaire
  • 10e jour de marche : 25km, 450m dénivelé positif, environ 5 heures de marche

    L'étape nous semblait facile et pas trop longue, c'est pourquoi nous décidons de visiter le Monastère royal de las Huelgas, fondé en 1187 par Alphonse VIII et son épouse Éléonore de Plantagenêt (fille d'Aliénor d'Aquitaine). Ce couvent qui abritait des religieuses cisterciennes de haute lignée compte deux cloîtres. L'église abrite des sépultures royales. L'idée était intéressante mais nous avons été un peu déçus. Le monument n'ouvrait qu'à 10 heures du matin, la visite est exclusivement guidée, débutant à 10h20, en espagnol avec quelques informations en français et anglais de temps en temps et, comble pour Bernard, interdiction de faire des photos à part deux ou trois endroits autorisés. Nous sommes un peu déçus et nous avons perdu beaucoup de temps qu'il faut rattraper l'après-midi. La sortie de Burgos n'est pas trop pénible malgré les nœuds autoroutiers et le rappel à la "civilisation" automobile. Peu de villages et nous montons vers le plateau de la Meseta que nous traverserons pendant plusieurs jours.

    Mercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del CaminoMercredi 25 mai 2016 : Burgos - Hornillos del Camino


    1 commentaire
  • 9e jour de marche : 28km, 450m de dénivelé positif, environ 7h de marche

    Nous quittons San Juan de Ortega vers 6h30 avant le lever du soleil. Nous marchons un peu dans la forêt et les collines en traversant quelques villages typiques, comme Agès, Atapuerca, puis commence la lente progression vers la ville de Burgos. Même si l'itinéraire nous fait éviter la zone industrielle, il nous faut longer l'aéroport puis le Rio Arlanzon pendant de nombreux kilomètres de bitume ou de sentiers pierreux. Nous essuyons également quelques belles averses.

    Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos

    Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos Mardi 24 mai 2016 : San Juan de Ortega - Burgos

    La cathédrale de Burgos est époustouflante. Je n'ai mis que quelques photos pour en donner une idée mais Bernard en a posté beaucoup plus sur sa page Facebook

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire